Camille Kouchner se livre sur France 5 : les internautes bouleversés par son récit poignant

·1 min de lecture

C’est un livre qui a secoué l’opinion publique, jusqu’aux plus hautes sphères de l’Etat. Dans La familia grande, Camille Kouchner accuse son beau-père, Olivier Duhamel, d’avoir abusé sexuellement son frère jumeau lorsqu’il n’était encore qu’un jeune adolescent. Des actes qui se tenaient toujours dans l’intimité du foyer familial, et auxquels Camille Kouchner a assisté sans réussir à se défaire de l’image autoritaire de ce beau-père abusif. Dans La familia grande, la fille de Bernard Kouchner et Evelyne Pisier a décidé de briser les tabous autour de l’inceste, éveillant les consciences sur ce sujet brûlant encore trop souvent enterré sous les décombres des faux-semblants. Aujourd’hui âgée de 45 ans, la juriste ne veut plus se taire. « Mon frère jumeau a lu ce livre, mais j’ai décidé, en l’écrivant, de ne pas parler à sa place. Ce qu’il m’a fait, c’est un immense cadeau, c’est de reconnaitre ma place » a-t-elle commencé par expliquer, mercredi 13 janvier dans l’émission de France 5, La grande librairie.

Si la parution du livre a suscité de nombreuses réactions, et certaines décisions comme la démission d’Olivier Duhamel, politologue, Camille Kouchner avait décidé de se tenir loin des plateaux de télévision jusqu’ici. Face à François Busnel, la juriste est sortie de sa réserve, là encore sans tabous ni faux-semblants. Notamment au sujet de sa mère, Evelyne Pisier, décédée en 2017, qui aurait été au courant des actes d’Olivier Duhamel, mais aurait choisi de fermer les yeux.

Sur Twitter, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO François Berléand traité de “facho” dans L’heure des pros pour avoir insulté les anti-vaccins
VIDEO Sophie Davant : ses rares confidences sur sa fille Valentine, en couverture de son magazine
Elodie Gossuin "se la raconte" sur Instagram et fait rire ses abonnés
Christophe Beaugrand partage une grande nouvelle au sujet de son fils Valentin
Alain Finkielkraut écarté de LCI après ses propos sur l'inceste : l'écrivain veut "aller en justice"