"Camille", film puissant sur Camille Lepage, jeune reporter-photographe tuée en Centrafrique

Jacky Bornet

Ancienne colonie française, la République centrafricaine ou la Centrafrique, connaît depuis son indépendance en 1960 une histoire mouvementée. Son point culminant fut la guerre civile qui secoua le pays en 2013-2014, alors que les différentes factions continuent à se massacrer mutuellement. En 2014, trois journalistes étaient tués par des milices, dont Céline Lepage, reporter-photographe française de 26 ans.


Boris Lojkine signe un deuxième long métrage puissant, avec dans le rôle de Camille Lepage Nina Meurisse (L’Effet aquatique), prix d’interprétation féminine au Festival du film francophone d’Angoulême. Le film a par ailleurs remporté le prix du public au Festival de Locarno et celui du scénario à Namur. Des consécrations très méritées.

Cinéma vérité

En 2013, Camille, jeune reporter-photographe, quitte le giron familial pour couvrir la guerre civile qui se prépare en Centrafrique. Débarquée dans un pays qu’elle ne connaît pas, elle se prend de passion pour la jeunesse de cet Etat et le drame qui s’y joue, dans l’indifférence de la communauté internationale. Elle va se confronter aux rivalités entre milices qui multiplient les massacres réciproques, et va en devenir une victime collatérale.


Avec Camille, Boris Lojkine, venu du documentaire (Les âmes errantes, 2005), adhère à un cinéma vérité. Mais il joue ici plus (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi