Camille Combal est atteint de kératocône, confie-t-il à L'Equipe

·3 min de lecture
Dans L'Equipe, Camille Combal se confie sur la maladie génétique de la cornée qui le touche (Photo: Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images)
Dans L'Equipe, Camille Combal se confie sur la maladie génétique de la cornée qui le touche (Photo: Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images)

MALADIE - Dans un entretien accordé à l’Équipe ce jeudi 19 août, Camille Combal, animateur phare de TF1, s’est confié sur sa maladie qui le contraint à modifier ses habitudes et à soigner son hygiène de vie. “Je suis atteint d’une maladie génétique assez répandue: le kératocône”, a révélé l’homme de 39 ans. “Mes deux cornées sont convexes, il faut les remplacer par des greffes”, a-t-il développé.

Cette maladie génétique, qui touche une personne sur 2000 environ, se caractérise par une déformation de la cornée (le revêtement transparent de l’iris et de la pupille de l’œil) qui s’amincit progressivement, perd sa forme sphérique normale et prend une forme de cône irrégulier.

Survenant généralement à l’adolescence, le kératocône engendre des troubles de la vision, comparable à ce qu’on voit derrière une vitre quand il pleut beaucoup.

Une greffe de cornée

Et s’il n’existe pas de traitement spécifique permettant d’empêcher le développement du kératocône, il existe plusieurs moyens de maintenir une vision correcte. Le port de lunettes ou de lentilles de contact en font partie.

Toutefois, chez une minorité de patients (environ 10% des cas), “seule une greffe de cornée est capable de restaurer une vision acceptable” précise le site orpha.net. Et c’est ce qu’a vécu Camille Combal. Cette opération consiste à remplacer la cornée malade par une cornée saine prélevée sur un donneur décédé.

″Un œil est déjà opéré et je ferai prochainement le second. Quand tu es greffé, tu passes un an sans sport pour que ton œil cicatrise bien”, a expliqué l’animateur.

Mais des précautions sont à respecter, notamment au niveau de la pratique de certains sports. “Je me suis aussi engagé à ne pas pratiquer de disciplines extrêmes ou violentes. Quelqu’un m’a donné un morceau de lui, je dois respecter ce geste”, a confié le producteur.

“Je suis né avec un seul rein”

Dans la foulée de ces confessions, Camille Combal a également révélé être atteint d’une autre anomalie génétique. “Il y a un an et demi, j’ai aussi appris que je suis né avec un seul rein. C’est la vie de plein de monde et je m’en accommode. On a un deal avec mon frère : il m’a dit qu’il m’en filerait un au cas où et je lui ai répondu que je lui donnerais mon dernier rein s’il en avait besoin”.

Mais ces soucis de santé n’empêcheront pas l’animateur phare de TF1 de poursuivre son ascension fulgurante au sein de la première chaîne de France. Entre le retour de Danse avec les stars” et l’arrivée du jeu Une famille en or”, l’animateur s’apprête à vivre une rentrée surchargée. Omniprésent sur la chaîne depuis son départ de C8, Camille Combal présentera le deuxième numéro de sa nouvelle émission “Camille et Images”, ce samedi 21 août, sur TF1.

À voir également sur Le HuffPost: Camille Combal présente “Camille & Images”, sa nouvelle émission sur TF1

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

À LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles