Camille Chamoux : "J’étais en folie quand Canal+ m’a proposé Crossing Swords"

·1 min de lecture

Un dessin animé politiquement incorrect, vous êtes cliente ?

Camille Chamoux : Complètement ! Je suis de l’école Simpson et South Park. Ils ont bercé mon adolescence. J’étais en folie quand Canal+ m’a proposé Crossing Swords. C’est un dessin-animé extrêmement drôle qui se passe au Moyen-Âge. Quand il y a la distance de l’époque, on peut tout se permettre. Simon Astier l’a compris depuis bien longtemps avec Kaamelott.

Parlez-nous de votre personnage…

La reine Tulipe n’a qu’une obsession : s’envoyer en l’air avec des jeunes hommes. C’est une reine complètement punk avec une vie sexuelle totalement débridée. Pour une fois qu’une femme a un rôle aussi horrible, celui d’esclavagiste sexuelle des hommes ! Le vrai féminisme, c’est quand on assumera enfin des personnages féminins immondes, cruels et perverses. C’est ça l’égalité.

À lire également

La Flamme : Camille Chamoux (Chataléré) : "J'étais quand même fesses à l'air tout le temps !"

Vous avez pu échanger avec Antoine de Caunes et Baptiste Lecaplain qui participent aussi au programme ?

Oui. On s’est dit qu’il ne fallait pas avoir peur d’aller dans l’extrême. C’est savoureux. On a lâché les ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi