Camille Cerf amoureuse : l’ancienne Miss France se confie sur son compagnon

·1 min de lecture

Dans le 13/14 de France Inter ce lundi 10 mai, Camille Cerf mettait un coup de projecteur sur l'association Agir pour la santé des femmes. Après avoir été élue Miss Nord-Pas-de-Calais puis Miss France, la jolie blonde vit toujours à Lille. Aujourd'hui, elle est le visage et la porte-parole de l’opération solidaire de la marque Nana avec l'association ADSF. Un engagement qui vise à lutter contre la précarité menstruelle.

"Aujourd’hui c'est un million sept cent femmes qui sont concernées et qui ne peuvent pas avoir accès à des protections hygiéniques par manque d’argent. J’en connais beaucoup et j’ai même des copines qui de temps en temps me demandaient des serviettes hygiéniques quand j’étais en école de commerce. Parce que ce mois-ci plutôt que de s’acheter un paquet de serviettes hygiéniques elles avaient préféré s’acheter des pâtes". Pour l’ancienne Miss France, cela constitue un exemple d’inégalité entre les femmes et les hommes.

Après avoir écouté la chanson de Grand Corps Malade et de Suzanne, Pendant 24h, dans laquelle un homme et une femme se mettent à la place l'un de l’autre, Camille Cerf donne son avis sur le morceau. "Je trouve que c’est très bien, c’est dans les clichés mais ce sont des vraies choses qui sont dénoncées", ajoutant que cette chanson la met "de bonne humeur".

Et quoi de mieux qu'un sujet sur les hommes et les femmes pour s'exprimer sur son compagnon ? Celle-ci évoque alors le regard que porte son compagnon sur le sujet et donc lève un peu plus le voile (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Barbara Opsomer dévoile pour la première fois le visage de son bébé, Gabriel
PHOTO Kim Kardashian : son tendre message pour célébrer l’anniversaire de son fils Psalm
Mort de Julien Zidi : le réalisateur Claude Zidi endeuillé par la tragique disparition de son fils
Patrick Pelloux en deuil : mort de son frère des suites d'une longue maladie
Bernard Tapie face à la justice : l'homme d'affaires devant les juges pour son procès en appel dans l'affaire du Crédit Lyonnais