Cameroun: une rentrée scolaire perturbée par les séparatistes dans le Nord-Ouest

Les cours pour les élèves de la maternelle, du primaire et du secondaire ont repris officiellement ce lundi 5 septembre au niveau national. Une rentrée perturbée par la crise dans les deux régions à majorité anglophone du pays. Si dans certaines villes du Sud-Ouest, comme Buea, les élèves ont fait leur rentrée normalement, dans la région du Nord-Ouest, par exemple, beaucoup d'enfants n'ont pas pu retourner à l'école.

Dans plusieurs quartiers de Bamenda comme dans de nombreuses parties de la région du Nord-Ouest, les élèves sont restés chez eux lundi. Dans ces zones où les groupes armés sont actifs, chaque lundi est déclaré journée « ville fantôme ».

Ce confinement imposé, certains séparatistes veulent le prolonger toute la semaine, d'autres tout septembre. Tandis qu'une autre faction, l'Ambazonia Governing Council, appelle les familles à envoyer leurs enfants en classe à partir d'aujourd'hui, mais uniquement dans les écoles qui suivent les règles de son mouvement. Dans ces établissements, les livres d'histoire venus du système éducatif francophone sont interdits.

À Buea, dans la région du Sud-Ouest, les élèves ont fait leur rentrée lundi normalement.

Dans sa communication dédiée à cette nouvelle année scolaire, à Yaoundé, le gouvernement, lui, assure que les résultats de l'année scolaire passée sont « encourageants » dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Une année marquée par « une nette reprise de l'activité scolaire en dépit de quelques actes de violences ».


Lire la suite sur RFI