Publicité

Cameroun: la police arrête l'homme d'affaires Hervé Bopda, accusé d'agressions sexuelles

L'opérateur économique camerounais Hervé Bopda a été interpellé dans la nuit de mardi 30 à mercredi 31 janvier à Douala, alors qu'il séjournait dans un motel. Depuis une dizaine de jours, il était accusé par de nombreuses personnes via les réseaux sociaux de faits graves de violences et d'agressions sexuelles.

L’affaire aux relents de #MeToo a dominé l’attention au Cameroun. Depuis une dizaine de jours, l'opérateur économique camerounais Hervé Bopda faisait l'objet de dénonciations anonymes en cascade via les réseaux sociaux sur des faits graves de violence et d'agressions sexuelles. Pour sortir de l'impasse et forcer les autorités à ouvrir une enquête, un collectif d'avocats s'est constitué et a déposé une plainte au tribunal militaire de Douala au nom d'une jeune fille contre Hervé Bopda pour intimidations avec arme à feu et agression sexuelle entre autres. Jusqu'à mercredi, c'était la seule plainte enregistrée à l'encontre de cet opérateur économique.

Hervé Bopda était recherché depuis plusieurs jours par des éléments de la police et de la gendarmerie, ses résidences faisaient l’objet d’une surveillance accrue. Mais depuis quatre jours, on n’y avait pas décelé le moindre mouvement, des rumeurs l’annonçaient même en fuite.

Plusieurs plaintes dans la même journée

Son interpellation devrait entraîner l’ouverture d’une enquête approfondie et il reste présumé innocent. Hervé Bopda clame son innocence face à ces accusations, il a également porté plainte pour diffamation.

Plus de mille témoignages


Lire la suite sur RFI