Cameroun: MSF restreint encore son activité dans le sud-ouest anglophone

Au Cameroun, Médecins sans frontières prend la décision de fermer ses bases de Kumba et Mamfe dans le Sud-ouest anglophone du pays et de suspendre les 232 personnes travaillant pour l'organisation et engagés sous contrats locaux.

Cette décision intervient quelque mois après la suspension fin mars des activités de Médecins sans frontières dans le sud-ouest du pays en raison de l'arrestation en décembre dernier de deux employés de l'organisation, puis en janvier de deux autres, soupçonnés par la justice camerounaise de complicité avec les séparatistes anglophones. Si deux employés sont en liberté provisoire depuis le mois de mai, deux autres sont encore emprisonnés.

Gisa Kohler, directrice des opérations de MSF au Cameroun, revient sur les raisons de cette suspension, au micro de Nadia Ben Mahfoudh, de la rédaction Afrique : « Nous avons en ce moment quatre collègues qui sont en détention, deux ont été libérés en mai de manière conditionnelle, et deux sont toujours en prison à Buéa ; on attend la justice, ils vont aller devant le tribunal, ça va commencer maintenant en août, et dans cette situation, on ne peut pas garantir la sécurité pour nos collègues.

À lire aussi : au Cameroun, MSF lance un nouvel appel pour la libération de ses collaborateurs


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles