Cameroun: l’avocat de l’ex-directeur financier du Chantier naval lance un appel à la justice

C'est un appel contre l'oubli et pour la « justice ». Celui de l'avocat de Jean-Simon Ngwang au Cameroun. Autrefois directeur financier du Chantier naval et industriel du Cameroun (CNIC), Jean-Simon Ngwang a été arrêté il y a onze ans en juin 2009, puis condamné en juillet 2012 par le tribunal de grande instance de Douala à la prison à vie pour détournements de derniers publics dans le cadre de l'opération Epervier.

Dès le lendemain de sa condamnation, il avait introduit un recours à la Cour suprême clamant son innocence. Mais huit ans plus tard, ce recours n'a toujours pas été traité et il reste en prison. En août 2018, l'ONU avait également demandé sa libération immédiate jugeant les conditions de sa détention « arbitraire ». Aujourd'hui, son avocat dénonce un « déni de justice ».

Le ministère camerounais de la Justice et celui de la Communication, sollicités par RFI, n'ont pas été disponibles pour répondre à ce propos ce mercredi.