145 Camerounais portent le groupe Bolloré en justice pour non-respect du droit environnemental

145 Camerounais demandent à la justice française de contraindre le groupe Bolloré à fournir des documents pour établir ses liens avec la Société camerounaise de palmeraies (Socapalm) qu'ils accusent d'attenter à leurs droits. Le tribunal doit rendre sa décision le jeudi 7 janvier, les précisions de Marcel Amoko, correspondant de France 24 à Yaoundé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles