Publicité

Cameroun: Bruno Bidjang, directeur général d’un grand groupe de presse, auditionné par la gendarmerie

Au Cameroun, Bruno Bidjang, directeur général des médias du groupe de presse L'Anecdote a passé la nuit du 7 au 8 février 2024 au secrétariat d'État à la Défense (SED). Il est également connu pour ses émissions sur la chaîne de télévision Vision 4. Pas de communication officielle pour le moment sur les motifs de sa convocation qui intervient, en tout cas, après des prises de position critiques sur la politique du gouvernement.

Bruno Bidjang s'est finalement présenté de lui-même le 7 février aux enquêteurs du SED, accompagné de son épouse et de l'avocat du groupe de presse L'Anecdote. Le secrétariat d'État à la Défense qui, au Cameroun, est à la fois un lieu où est logée une unité de police judiciaire de la gendarmerie et un lieu de privation de liberté. Le SED peut être, en principe, saisi par la justice civile comme militaire.

Dans le cas de Bruno Bidjang, pas de communication formelle sur ce qui a motivé son audition. Elle intervient après la diffusion sur ses réseaux d'une vidéo, dans laquelle il met en miroir l'actualité et l'affaire Hervé Bopda, un opérateur économique, résidant à Douala, ciblé par des dénonciations anonymes pour viols, en janvier. L'affaire avait provoqué un vif émoi et un emballement sur les réseaux avec des appels à l'arrêter.

À lire aussiCameroun: la police arrête l'homme d'affaires Hervé Bopda, accusé d'agressions sexuelles


Lire la suite sur RFI