Cameroun: après Bamenda, le Premier ministre aux obsèques du sultan Ibrahim Mbombo Njoya

·2 min de lecture

Fin de la visite vendredi du Premier ministre camerounais à Bamenda, capitale de la région du Nord-ouest, une des deux régions à majorité anglophone du pays, meurtries par un conflit armé entre séparatistes et forces gouvernementales depuis bientôt cinq ans.

Le Premier ministre Joseph Dion Ngute a passé trois nuits à Bamenda. Durant son séjour, il a fait plusieurs discours et reçu en audience différents représentants des « forces vives » locales. Une visite présentée comme une étape de suivi de la mise en œuvre des recommandations du grand dialogue national organisé il y a deux ans pour tenter de mettre fin à la violence dans l'ouest anglophone.

Un déplacement marqué par les violences

Mais la violence est toujours là. Elle s'est d’ailleurs rappelée au souvenir de tous dès l'arrivée du Premier ministre mardi. À peine était-il entré sur le territoire régional avec son cortège, entouré d'un comité d'accueil mobilisé pour l'occasion, que des tirs ont retenti en provenance des collines alentours. Aucune personne n’a été blessée mais ces tirs ont semé la panique.

Le jour suivant, alors que le Premier ministre tenait un meeting sur l'avenue commerciale de Bamenda, dans un quartier sud de la ville, les habitants n'osaient plus sortir de chez eux. Le matin même, un motocycliste avait été abattu en pleine rue.

Jeudi encore, pendant que le Premier ministre terminait ses audiences dans le département de Bui, un village accusé d'être un fief séparatiste a été attaqué et plusieurs maisons brûlées.

Direction Foumban

La primature n’a fait aucune communication à la fin de sa visite. Mais durant son séjour, Joseph Dion Nguté a tout de même fait quelques annonces comme la reprise des travaux sur la route reliant Bamenda à sa région voisine de l'Ouest, une voie en chantier depuis 2017.

Après Bamenda, le Premier ministre camerounais se rend à Foumban où il représente ce samedi le président Paul Biya aux obsèques du roi des Bamouns, décédé le 27 septembre. Les Bamouns représentent une communauté importante au Cameroun et le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya était une figure influente et un proche du président Biya.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles