Cameroun: vers un apaisement après les excuses d'Eto’o et le maintien de Brys comme sélectionneur

Gros retournement situation dans la crise au Cameroun entre la Fécafoot et le ministère des Sports ; Samuel Eto'o, président de la Fédération camerounaise de football a présenté jeudi ses « excuses » à l'entraîneur de la sélection nationale, le Belge Marc Brys, qu'il avait violemment invectivé et remplacé il y a deux jours, et l'a maintenu dans ses fonctions.

C’est un contrepied digne de l’immense attaquant qu’il a été lors de ses années de footballeur. Mais c’est surtout un gros rebondissement dans le feuilleton Fécafoot-ministère des Sports qui tient en haleine le football camerounais depuis de longues semaines et la nomination du Belge Marc Brys. Les suiveurs peuvent désormais être optimistes depuis que Samuel Eto’o a présenté ce jeudi 30 mai ses excuses à l’entraîneur Marc Brys qu'il a maintenu dans ses fonctions.

Le technicien belge avait été nommé par le ministre des Sports sur « directives du président de la République » Paul Biya, mais sa nomination avait été qualifiée d'« illégale » par la Fécafoot. Eto'o l'avait remplacé mardi par un sélectionneur « intérimaire » après l'avoir vertement sermonné dans une vidéo devenue virale. « Je vous présente mes excuses parce que lors de notre première malheureuse rencontre, il y a eu beaucoup d'émotion (...) mais le peuple camerounais étant plus important que nous, c'est le seul intérêt qui devrait nous amener à travailler. Votre mission n'est pas facile malgré vos qualités et votre expérience, mais sachez que vous aurez notre soutien », pour les prochains matches, lui a déclaré Eto'o au cours d'une conférence de presse jeudi.


Lire la suite sur RFI