Une caméra placée dans la cuvette des toilettes pour détecter le cancer de l'intestin

Johanna Amselem
·2 min de lecture

Ce dispositif est capable de détecter des taches de sang cachées dans les selles qui sont trop petites pour être vues à l'œil nu.

En 2018, 43 336 nouveaux cas de cancer de l’intestin ont été identifiés. Un petit dispositif placé dans les toilettes pourrait-il accélérer la détection de ce cancer ? C’est en tout cas la promesse d’une caméra de haute technologie qui se clipse sur la cuvette des toilettes. Comme le raconte le Daily Mail, ce boitier a recours aux techniques d’imagerie de pointe pour scanner les selles à la recherche de traces de sang, un signe possible du cancer de l'intestin. En effet, cette mini-caméra permet de détecter des taches de sang cachées dans les selles, trop petites pour être vues à l’œil nu ou contenues au milieu des selles.

Les résultats sont ensuite transmis à une application téléchargée sur le smartphone de l'utilisateur. Grâce à un algorithme d'intelligence artificielle, elle est capable de fournir automatiquement des résultats en quelques minutes qui peuvent être partagés avec un médecin. Si des signes inquiétants sont identifiés, d’autres examens peuvent alors être réalisés comme une coloscopie, afin de rechercher des signes de cancer dans l'intestin.

17 000 décès par an

Au regard des premiers résultats, ce dispositif serait précis jusqu'à 90% pour détecter les saignements. Plus le cancer de l'intestin est détecté tôt et plus les chances de survie sont grandes. Chaque année, environ 17 000 patients meurent du cancer de l’intestin. Pour dépister la maladie le plus précocement possible, toutes les personnes entre 50 et 74 ans sont invités à réaliser un dépistage tous les deux ans. Le test immunologique se réalise à domicile, il vise à déceler la présence de sang humain dans les selles car certains cancers peuvent provoquer des saignements minimes.

"Cet appareil est une technologie intéressante qui pourrait permettre aux gens de détecter les changements précoces de leur santé intestinale, avant l'apparition des symptômes. Mais c'est à un stade précoce de développement et nous avons besoin de preuves évaluées par des pairs pour montrer que cela fonctionne", résume David Crosby, responsable de la recherche sur la prévention et la détection précoce chez Cancer Research UK. OutSense, fabricant de l'appareil, assure détecter neuf cas sur dix où du sang est présent dans un échantillon de selles. Si pour le moment les résultats n’ont pas été validés scientifiquement, il souhaite son approbation au Royaume-Uni dans les deux prochaines années.

Ce contenu peut également vous intéresser :