Camelia Jordana invite le ministre Christophe Castaner à débattre en direct sur les violences policières

Ce week-end, les réseaux sociaux étaient tous tournés vers Camélia Jordana et ses déclarations à propos des violences policières. "Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic et j'en fais partie", a-t-elle affirmé. Camelia Jordana s'est ainsi attiré de nombreux soutiens, mais a également provoqué la colère de certains qui n'étaient tout bonnement pas de l'avis de l'artiste. Notamment un : le ministre de l'intérieur Christophe Castaner.

Dans un tweet, le ministre a fermement montré son désaccord, indiquant au passage l'artiste qu'elle risque une condamnation.

Non madame, « les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue » ne se font pas « massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau ».
Ces propos mensongers et honteux alimentent la haine & la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve. https://t.co/xYv1owFyVf

— Christophe Castaner (@CCastaner) May 24, 2020

Violences policières : Camelia Jordana invite le ministre au dialogue

La jeune artiste ne s'est pourtant démontée. Face aux nombreux soutiens qu'elle a reçu, la jeune femme s'est dit heureuse de voir le débat rouvert sur le sujet et a même invité le ministre à débattre avec elle sur le plateau télé de son choix.

Épatée par ttes ces réactions, enthousiaste par la réouverture du débat public. Je ne m'exprimerai pas dans les médias suite aux nombreuses sollicitations en réaction aux propos de @CCastaner

(...)

Lire la suite sur Grazia.fr

"Divulgâcher", "influenceuse" et "vidéotox"… Voici les nouveaux mots de l'année 2020
#LenaChallenge : les abonnés de la YouTubeuse Léna Situations lancent un hashtag contre le body shaming
Un homme de l'idéologie misogyne "incel" inculpé de terrorisme pour la première fois
80% des Français déclarent avoir subi une pression supplémentaire dans la gestion de leur alimentation
Désormais, commettre une infraction en plus de téléphoner vous coûtera votre permis