Cambriolage de Bernard Tapie : ce que l’on sait

Par Aziz Zemouri
·1 min de lecture
Bernard Tapie en avril 2019.
Bernard Tapie en avril 2019.

Selon les premières constatations de la police et le témoignage de Bernard Tapie, les voleurs se sont infiltrés dans la résidence secondaire du couple Tapie à Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne en escaladant le premier étage par l'arrière de la maison. Les monte-en-l'air sont alors passés par une fenêtre de la chambre. « On se fait agresser », a crié Dominique Tapie à l'interphone de l'alarme lorsque Verisure, qui protège la maison, a été contacté par les victimes.

Bernard Tapie, selon ses premières déclarations, a reçu un coup de matraque derrière la tête. Puis le couple a été ligoté. Les policiers primo-intervenants ont constaté des contusions sur le visage des victimes. Si Bernard Tapie a refusé de suivre les pompiers à l'hôpital, Dominique, son épouse, a été conduite par le Samu aux urgences de l'hôpital de Fontainebleau.

Une Rolex, des bijoux et de l'argent liquide volé

Selon les victimes, les hommes étaient masqués mais ils ont réussi à décrire les suspects. Si le montant du préjudice n'est pas encore connu, les voyous ont dérobé une montre Rolex, des bijoux et de l'argent liquide. Dans la confusion, l'ex-ministre de François Mitterrand avait annoncé le vol de ses téléphones portables, dont le répertoire contient les numéros de multiples personnalités politiques de premier plan, de journalistes et du show-business. Les mobiles ont été retrouvés dans la maison.

La police judiciaire a été saisie de l'enquête. Elle a effectué constatations et prélèvements ju [...] Lire la suite