Cambodge: première visite d’un président américain à un sommet de l'Asean depuis 2017

AFP - SAUL LOEB

C’est la première visite d’un président américain lors d’un sommet de l’Asean depuis 2017. Joe Biden a atterri ce 12 novembre au matin à Phnom Penh au Cambodge où se tient le sommet de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (Asean). Une visite qui s’inscrit dans une séquence asiatique des États-Unis qui démontre un regain d’intérêt stratégique pour la région.

Avec notre correspondante à Phnom Penh, Juliette Buchez

Joe Biden a annoncé sa volonté de renforcer les relations américaines avec l’Asie-Pacifique en mai 2022. Une volonté que sa visite au sommet de l’Asean doit illustrer. L’Association des nations d’Asie du Sud-Est dont la pertinence est souvent mise en débat s’impose aujourd’hui comme un forum où se jouent aussi les luttes d’influences.

L'Asean veut plus qu'un geste des Américains

A ce titre, l’Asean est en position d’attendre davantage qu’un geste du géant américain pour les convaincre de sa capacité à contrebalancer l’hégémonie chinoise dans la région. Alors que la présidence Obama avait parlé d’un pivot sur l’Asie, l’ère Trump y a coupé court. Un revers majeur pour les relations américaines avec l’Asean.

Un vide dont a su tirer profit la Chine qui est le premier partenaire commercial et politique de la région. À l’occasion du sommet qui se tient à Phnom Penh, les relations entre Washington et l’Asean doivent être officiellement élevées au rang de partenariat stratégique globale. Un statut plus symbolique qu’autre chose.

Quelles annonces ?


Lire la suite sur RFI