Le Cambodge extrait ses premières gouttes de pétrole

·1 min de lecture

L’exploitation d'un gisement au large de la côte de Sihanoukville est vantée comme une étape importante pour le pays en voie de développement.

De notre correspondante à Phnom Penh,

Diversifier les sources de revenus de l’économie cambodgienne, tel est l’enjeu du développement de la première plateforme pétrolière offshore du Cambodge.

Celle-ci a été mise en service lundi 28 décembre et produit ses premières gouttes de pétrole, à deux jours de la date limite fixée par l’accord avec le gouvernement cambodgien. Une date limite reportée en juin dernier à cause de la pandémie de Covid-19 alors que le projet avait déjà connu de nombreux délais.

Dès 2004, la firme américaine Chevron identifie le gisement dans le golfe de Thaïlande au large des côtes cambodgiennes. Faute d’accord avec le gouvernement cambodgien, la firme abandonne néanmoins le projet d’exploitation en 2014. Malgré une chute importante du cours du baril de pétrole cette année-là, le groupe Kris Energy, basé à Singapour reprend le projet.

Ce dernier a précédemment annoncé envisager la construction de jusqu’à dix plateformes pétrolières dans le but d’exploiter au maximum le gisement. Le Cambodge rejoint donc aujourd’hui la Thaïlande et la Malaisie parmi les pays producteurs de pétrole dans le golfe de Thaïlande.

Si le pays mise sur cette nouvelle source de revenus, pour l’instant le Cambodge ne peut exporter que du pétrole brut. En effet, le pays doit encore se doter de raffineries pour pouvoir traiter son nouvel or noir sur son propre territoire.