Cambodge: début de travaux financés par Pékin sur une base navale controversée

Le Cambodge et la Chine ont donné, mercredi 8 juin, le coup d'envoi d'un projet financé par Pékin visant à rénover une base navale que les États-Unis craignent de voir destinée à un usage militaire chinois. Cette base est un sujet de contentieux entre le Cambodge et les États-Unis depuis des années.

Washington suspecte de longue date que le lieu est transformé pour servir à la Chine qui cherche à étendre son influence internationale via un réseau de bases militaires. La base est stratégiquement située dans le golfe de Thaïlande, offrant un accès à la mer de Chine méridionale dont la plus grande partie est revendiquée par Pékin.

►À lire aussi : Le Cambodge dément toute volonté d'accueillir une base militaire chinoise

En début de semaine, le quotidien américain The Washington Post, citant des responsables occidentaux ayant requis l'anonymat, a affirmé qu'une nouvelle installation était en cours de construction sur la base cambodgienne de Ream, près de Sihanoukville, pour être « exclusivement » utilisée par la marine chinoise.

« Pas un secret »

Les deux pays nient cette allégation, Phnom Penh affirmant que le développement de la base n'est « pas un secret ». Le ministre cambodgien de la défense, Tea Banh, et l'ambassadeur chinois, Wang Wentian, étaient présents mercredi pour voir le début des travaux sur les nouvelles installations, notamment un atelier d'entretien de bateaux, deux jetées, une cale sèche, une cale de halage et un dragage de sable pour permettre aux plus gros navires d'accoster. Des engins de construction lourds sont visibles sur le site.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles