Camélia Jordana tranchante avec Claude François et son penchant pour les jeunes filles

·1 min de lecture

"Tout le monde connaît le sexisme dans ce milieu." À l'occasion d'une interview accordée au magazine ELLE pour la sortie de son nouvel album Facile/Fragile, Camélia Jordana s'est confiée sur les dérives qui pouvaient avoir lieu dans le secteur de la musique. "C'est l'histoire de ma carrière, comme beaucoup d'artistes femmes (...) Je vois bien, encore aujourd'hui, comment mes aînées sont interviewées, même avec des journalistes de talent : on leur parle de leur mec, des hommes avec qui elles ont travaillé, de ceux dont elles étaient la muse, de leur âge... ce n'est plus possible", a déploré la chanteuse, que l'on sait engagée et féministe.

En évoquant le mouvement #MeToo et la misogynie encore trop présente dans la société, la jeune femme a évoqué le cas de Claude François, artiste qui n'a jamais caché son goût pour les jeunes filles. "Avant, c'était normal. Comme il était normal d'entendre Claude François dire qu'il préfère les filles entre 15 et 18 ans parce qu'elles se sentent obligées de penser et de la ramener", a souligné Camélia Jordana, qui a elle-même entendue des remarques déplacées "de la part d’hommes plus vieux", comme elle l'a récemment confié à Paris Match.

Dans un documentaire intitulé Cloclo : 40 ans après, ultimes révélations et diffusé sur TF1 en janvier 2018, Jean-Marie Périer, photographe et ami du chanteur, expliquait que Claude François avait un besoin irrépressible de séduire et qu'il était par ailleurs "obsédé par les filles très jeunes." Le principal intéressé (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - Obsèques de Rémy Julienne : Jean-Paul Belmondo absent "pour raisons de santé"
Jean Paul Gaultier : ses touchantes confidences sur son compagnon mort du sida
PHOTO - Mohammed VI du Maroc : le souverain apparaît aminci pour sa vaccination
PHOTOS - Brigitte Macron et Sylvie Vartan réunies pour un ultime hommage à Pierre Cardin
Carole Bouquet, son plaidoyer pour le droit de vieillir : "Je ne veux qu'une chose, c'est avoir mon âge"