Camélia Jordana et ses propos "outranciers" sur la police : Christophe Castaner persiste et signe

"Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic et j'en fais partie. Quand j'ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France". En faisant cette déclaration dans On n’est pas couché, samedi 23 mai, Camelia Jordana se doutait qu’elle provoquerait des réactions, comme celle de Lââm qui la soutient, mais peut-être pas à ce point. Depuis son passage dans l’émission de Laurent Ruquier sur France, ses propos ont largement été repris et commentés, A commencer par Christophe Castaner.

Le ministre de l’Intérieur, invité de RTL ce matin, a tenu à défendre une nouvelle fois les forces de l’ordre. « La police est certainement un des métiers dans notre pays le plus surveillé, le plus contrôlé, et le plus sanctionné quand il y a des fautes mais elles sont marginales ». Christophe Castaner reproche à Camélia Jordana d’avoir créé une polémique proche de la caricature. « Je crois qu’il ne faut ni être aveugle ni outrancier » affirme le premier flic de France.

Dans ONPC, Camélia Jordana, qui a depuis été comparée à Nabilla, avait également affirmé à propos des victimes de violences policières : « Je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau, c'est un fait ». Dès le lendemain, Christophe Castaner lui avait répondu sur Twitter : « Non madame, "les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue" ne se font

Retrouvez cet article sur GALA

Mort de Guy Bedos : ses touchantes confidences sur la fin de vie
VIDEO - Maureen (N'oubliez pas les paroles) révèle ce qu'elle va faire de ses gains
Christophe Castaner : Gérard Collomb répond sèchement à ses critiques
Roselyne Bachelot réhabilitée : "Cela l'a vraiment émue qu'on lui demande pardon"
Cyril Hanouna : la vérité sur ses ambitions présidentielles