Camélia Jordana invite Christophe Castaner à débattre des violences policières après s’être exprimée sur France 2

Clara Gaillot

Samedi 23 mai, Camélia Jordana était invitée sur le plateau de l’émission « On n’est pas couché ». Après avoir dénoncé les violences policières, la chanteuse s’est dite ouverte à un débat en direct avec le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Depuis deux jours, le nom de Camélia Jordana est plus présent que jamais sur les réseaux sociaux. Samedi, l’artiste s’est exprimée sur France 2 par rapport à son ressenti des violences policières qui ont fait l’actualité ces dernières années. La jeune femme de 27 ans a notamment révélé ne pas « se sentir en sécurité » face à des policiers en France. « Aujourd’hui j’ai les cheveux défrisés. Lorsque mes cheveux sont au naturel, je ne me sens pas en sécurité », a-t-elle illustré face à l’écrivain Philippe Besson, étonné par ses propos. « Si des mesures étaient prises à chaque fois qu’un homme ou une femme, noir ou arabe, ou simplement pas blanc [se faisait violenter] (…), peut-être que les flics seraient moins détestés », a exposé Camélia Jordana sur le plateau de Laurent Ruquier.

« Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic et j’en fais partie » @Camelia_Jordana #ONPC pic.twitter.com/RrA91Y6Km8

— On n'est pas couché (@ONPCofficiel) May 23, 2020

Dimanche matin, Christophe Castaner a répondu aux propos de l’artiste en les qualifiant de « mensongers et honteux », et comme participant à un climat de « haine » et de « violence ». « Non madame, “les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue” ne sont font pas “massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau” », a-t-il écrit sur Twitter, avant d’affirmer que de tels propos...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi