Camélia Jordana accuse les policiers de "massacrer" des personnes à cause de leur couleur de peau, Christophe Castaner condamne fermement

franceinfo avec AFP

Nouvelle polémique au sujet des violences policières. Christophe Castaner a jugé dimanche 24 mai "mensongers et honteux" des propos de la chanteuse et comédienne Camélia Jordana, qui a accusé les policiers de "massacrer" des hommes et femmes pour leur couleur de peau. Le syndicat Alliance a de son côté annoncé saisir le procureur de la République.

"Non, madame, 'les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue' ne se font pas 'massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau', ces propos mensongers et honteux alimentent la haine et la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve", a tweeté le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.

"Je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France"

"Je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau, c'est un fait", avait déclaré Camélia Jordana la veille soir dans l'émission "On n'est pas couché" sur France 2. "Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j'en fais partie. Aujourd'hui j'ai les cheveux défrisés, quand j'ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France. Vraiment. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi