Calvitie : les scientifiques découvrent la cause "exacte" de la perte de cheveux, l’espoir d’un remède renaît

Selon des scientifiques, une nouvelle découverte pourrait mener à un remède contre la calvitie. Explications.

Conceptual of hair problem on men's head.

Associée au vieillissement, la calvitie peut être source de complexe pour de nombreux hommes. Mais qu'ils se réjouissent : une nouvelle découverte pourrait bien mener à un remède. Concrètement, des recherches menées par l'Université de Manchester ont révélé qu'une réponse biologique au stress pouvait provoquer l'extinction et la mort des follicules pileux, privant ainsi les gens de leurs cheveux.

En effet, lorsqu’un événement induit du stress, les fonctions corporelles non essentielles comme la croissance des cheveux ralentissent. Mais ce processus peut se détraquer et tuer définitivement les cellules du cuir chevelu. Face à ce constat, les scientifiques ont mené des recherches et se sont finalement aperçus que l’arrêt de cette réponse biologique au stress, grâce à un médicament, pourrait bien stopper la calvitie.

"Un renversement complet est peu probable et vous n'aurez probablement pas beaucoup de chance en essayant de régénérer vos cheveux si vous les avez complètement perdus. Mais si vous vous en souciez pendant que vous les perdez activement, il est possible que vous arrêtiez le processus”, a expliqué l’auteur de l’étude, le Dr Talveen Purba, dont les propos ont été relayés par le Sun.

Ces avancées méritent donc d'être poursuivies et pourraient bien, selon lui aboutir à de très belles innovations. "Nos prochaines étapes clés consistent à confirmer que cela se produit chez les humains, puis à déterminer si nous pouvons le contrôler”. Il estime que cette découverte pourrait également aider à traiter les personnes qui perdent leurs cheveux à cause d'une chimiothérapie ou d'une alopécie cicatricielle.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Les femmes qui se lissent les cheveux ont trois fois plus de risques d’avoir un cancer de l’utérus"

Pour rappel, la calvitie se caractérise par une chute de cheveux graduelle qui commence en général par le front et le sommet du crâne. Au total, elle touche environ 13% des Français, selon les chiffres de l'IFOP.

À LIRE AUSSI >> Greffe de cheveux, médicaments... Les risques des "méthodes miracles" contre la calvitie

À noter que des scientifiques du Kanagawa Institute of Industrial Science and Technology au Japon, ont récemment découvert que la composition de la cannelle de Chine pourrait s’avérer bénéfique pour les cheveux. Selon eux, l’acide cinnamique contenue dans la cannelle provoquerait la germination de follicule pileux, soit la pousse de cheveux. Face à cette découverte, ils ont donc décidé de créer un nouveau traitement en couplant cet acide à de l’ocytocine (hormone du bonheur générée par le cerveau). Des tests sont actuellement en cours.