Calvitie, alopécies : quelques éclaircissements sur les différents types de pertes de cheveux

Frank Hoermann / SVEN SIMON / DPA Picture-Alliance /AFP

Une calvitie naissante ? Les cheveux tombent par poignées ? Notre précieuse chevelure peut être sujette à tout moment à un emballement de son cycle de croissance. L’alopécie, le terme médical pour désigner cette perte de cheveux, est engendrée par une variété de causes. Revue des plus fréquentes.

Les cheveux tombent, tardent à repousser, c’est de l’alopécie. Les causes diffèrent d’un patient à un autre. L’alopécie est le symptôme d’une pathologie, d’un trouble. Pour les médecins, il y a deux catégories d’alopécie, les alopécies cicatricielles, et les non cicatricielles. Et sous cette typologie, le diagnostic peut conclure à un effluvium télogène, la forme d’alopécie la plus répandue, due à une variété de causes. Autre cas, le plus connu, la calvitie masculine, mais aussi féminine, appelée alopécie androgénétique (AAG), la plus crainte certainement de tous.

Mais dans tous les cas, la grande question est de savoir si la repousse est possible.

Un cheveu, comment ça pousse en temps normal ?

Une chevelure en bonne santé comporte 150.000 cheveux en moyenne. La partie implantée dans le derme est appelée follicule pileux. À la base de celui-ci, se trouve le bulbe pilaire, lieu des divisions cellulaires rapides. Chaque follicule pileux produira dans le courant d’une vie jusqu’à 15 cheveux.

Le cycle de vie d’un cheveu passe successivement par trois phases :

  • la phase anagène, ou de croissance, qui permet au cheveu de pousser de plusieurs millimètres toutes les semaines sur une période de 2 à 7 ans, selon les individus, leur sexe ou leur origine ethnique.

  • une phase catagène, ou phase d’involution, du bulbe pilaire qui s’étale sur 3 semaines.

  • une phase télogène, le bulbe se met en repos durant 5 à 12 semaines à la suite desquelles le cheveu qui s’était détaché du bulbe est expulsé.

80 à 90% de cheveux en phase anagène constituent une chevelure en bonne santé, 10 à 20% sont au stade télogène, et enfin, la croissance d'une infime proportion (1 à 2%) est à l'arrêt, ou en phase catagène, avant que le cycle ne reparte vers une nouvelle phase anagène.

L’alopécie, qu’est-ce que c’est ?

Chaque jour, on perd naturellement 80 à 100 cheveux. Au-delà de 150 cheveux par jour, cela peut paraître anormal. C’est ce qu’on appelle de l’alopécie, soit une chute diffuse ou par plaques, so[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi