Le calvaire de l'automobiliste en quête de place

Humbert, Jules
Il faut bien noter que 20 % du trafic urbain correspond à des véhicules en quête d'un endroit où se garer. / Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

ÉTUDE - OPnGO, une application d'aide au stationnement, veut développer la réservation en ligne des places de parking.

Plus de 80 % des foyers français disposent d'au moins un véhicule, soit une densité de 598 véhicules pour 1 000 habitants. Sept Français sur dix se rendent chaque matin au travail avec leur voiture. Côté stationnement, les forfaits de post stationnement (FPS) ont fait flamber dans de nombreuses villes le tarif des PV: 60 euros à Lyon et à Arles, par exemple!

Selon OPnGO, une application d'aide au stationnement, près de 20% des conducteurs Français se seraient déjà fait saisir leur véhicule par la fourrière. Toujours selon la même source, un Français sur trois ne paierait pas son stationnement et une amende sur quatre ne serait jamais réglée. Les automobilistes passeraient en moyenne 2 mois et demi de leur vie à chercher une place de parking en agglomération!

Le désengorgement des villes et la mobilité sont les meilleurs alibis des pouvoirs publics pour accentuer leur politique répressive et diminuer les emplacements de parking. De quoi expliquer les 20 % du trafic urbain en quête d'un endroit où se garer. Pour aider ces automobilistes en errance, le recours au smartphone peut être salvateur. C'est le sentiment d'OPnGO, qui propose une application permettant de réserver en ligne une place dans un parking en ouvrage, et même de bénéficier de tarifs avantageux. Mais il vous faudra vous arrêter si vous manipulez votre smartphone au volant: cela risque de coûter beaucoup plus cher qu'un FPS.



Retrouvez cet article sur Figaro.fr

Roole, première application d'entraide sur la route 
Limitation à 80 km/h: comment contester son PV? 
Le diesel bientôt banni de Paris et de ses alentours 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro