Calvados : un homme brûlé au second degré par un vestige de la guerre

L'homme a été sévèrement brûlé à différents endroits de son corps. - Credit:Photo publiée sur le Facebook de Benoît Mabire.

Un homme pensant ramasser « une magnifique pierre » a été brûlé au second degré par un morceau de phosphore, vestige du débarquement de Normandie, en 1944.

Benoît Mabire se promenait sur une plage du Débarquement, à Saint-Côme-de-Fresné, dans le Calvados, mardi 1er novembre quand il a trouvé « une magnifique pierre d'un rose intense ». Le Normand a décidé de garder ce petit trésor et, après l'avoir soigneusement lavé dans l'eau de mer, l'a placé dans sa poche.

Mais, quelques minutes plus tard, la pierre s'est soudainement enflammée. « J'ai plongé ma main dans la poche, mais je me suis brûlé les doigts. Le temps d'enlever ma veste, mon pantalon avait déjà pris feu », raconte-t-il à nos confrères de France 3.

De graves brûlures nécrosantes

En réalité, la petite pierre était un morceau de phosphore blanc, vestige du débarquement et de la Seconde Guerre mondiale. « Insoluble dans l'eau, il brûle au contact de l'air », explique la préfecture du Calvados, qui incite à la prudence après cet incident. « Le phosphore s'enflamme spontanément au contact de l'air et peut causer de graves brûlures nécrosantes, ainsi que de graves intoxications. Ne le ramassez donc surtout pas ! » écrit-elle sur sa page Facebook.

Benoît Mabire, lui, souffre de « trois grosses brûlures au deuxième degré sur la jambe, du haut de la cuisse au genou », ainsi que de blessures aux doigts, explique-t-il dans un article d'Ouest-France.

Cet accident n'est pas le premier à se produire avec des résidus de bombe incendiaire au phosphore dans le Calvados. En août 2020, un homme avait été grièvement blessé aux doigts sur la plage de Ver-sur-Mer et, en jui [...] Lire la suite

VIDÉO - Les vétérans américains commémorent le 78e anniversaire du débarquement