Cinq ans après un premier braquage, la commerçante fait de nouveau fuir un agresseur

·1 min de lecture
Après un premier braquage dans son bar, en 2016, une commerçante de Noues-de-Siennes, dans le Calvados, a dû faire face à un vol à main armée, le jour de Noël. Le suspect avait déjà braqué une épicerie à Vire, ville voisine, juste avant.

Pour la deuxième fois en cinq ans, une gérante d’un bar-tabac du Calvados a déjoué les plans d’un voleur à main armée.

Les braqueurs la détestent. Alors que son commerce était fermé pour Noël, Nathalie, gérante d'un bar-tabac dans le Calvados a vu son fils accosté par un homme devant son enseigne. Voyant l'homme pointer un pistolet en direction de son enfant, elle n'a tardé à agir, rapporte Ouest-France.

La mère de famille s'est alors jeté sur le malfaiteur pour échanger lui, qui voulait des cartouches de cigarettes. "Au moment où il a un peu baissé sa garde, j’ai pu saisir son arme. Pendant ce temps, ma famille prévenait la gendarmerie". Le pistolet se révèlera être un engin factice.

Braquage à la normande

Mais l'homme, après s'être calmé, a ensuite sorti un couteau de chasse et menacé à nouveau la gérante. Il file alors en trombe dans sa voiture avant d'être appréhendé quelques temps plus tard par les militaires qui le cherchait pour un autre braquage, celui d’une épicerie où il avait dérobé de l’alcool.

En 2016, Nathalie avait déjà tenu tête à un braqueur qui exigeait sa caisse. Elle avait essayé de le désarmer avant de se battre avec lui et finalement de le faire fuir. La vidéo avait fait le buzz sur la toile. 

“Je sais que j’ai réagi par instinct”, a avoué Nathalie à Ouest France. “Un jour cela pourrait mal finir pour moi (...) mais ils doivent savoir qu’avec Nathalie c’est pas gagné d’avance !".

VIDÉO - Des voleurs déguisés en « Détraqueurs » de Harry Potter dévalisent une bijouterie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles