« Calomnie » : Gérald Darmanin dénonce les fausses fuites dans son affaire d’agression sexuelle

·1 min de lecture

Attaqué, Gérald Darmanin sort de sa réserve. Le ministre de l'Intérieur est accusé de viol et fait l'objet d'une enquête. Ce jeudi 28 janvier, Mediapart publie un long papier revenant sur ce dossier mais également sur un autre, précisant au passage que les affaires avaient "de nombreuses similarités". Le site dit avoir consulté le dossier de l'enquête préliminaire et des rapports d'audition, dévoilant au passage plusieurs échanges entre Gérald Darmanin et une plaignante.

Interrogée à ce sujet ce lundi 1er février sur France Inter par Léa Salamé et Nicolas Demorand, l'époux de Rose-Marie a regretté que "la violation absolue, totale, du secret d'instruction n'étonne plus personne". Gérald Darmanin a ajouté : "Il y a eu quatre décisions favorables de suite qui m'ont été données. Cette calomnie et cette ignominie continuent dans des conditions évidemment absolument obscènes."

Gérald Darmanin, qui est présumé innocent, est accusé par Sophie Patterson-Spatz, une ancienne militante de l'UMP, d'avoir abusé de son pouvoir pour obtenir des faveurs sexuelles. Les faits dateraient de 2009. Pour rappel, celle qui s'appelle en réalité Olga Patterson a rencontré le ministre en 2009 afin de faire annuler une condamnation de 2004. Elle avait déposé une plainte pour viol, harcèlement sexuel et abus de confiance en janvier 2018. Seulement, le parquet de Paris a prononcé un non lieu quelques mois plus tard. L'enquête est rouverte suite à l'annulation d'un appel de non-lieu en cour de Cassation, en (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Une décélération de la hausse" : quand Gabriel Attal s’emmêle les pinceaux
Le prince Harry gagne son bras de fer contre plusieurs médias : que va-t-il faire de l'argent ?
VIDEO - "Je ne pense pas qu'on se reconfinera" : le Dr. Martin Blachier jette un pavé dans la mare chez Pascal Praud
PHOTOS - Je te promets vs. This is Us : entre les acteurs, la ressemblance est frappante !
« Emmanuel Macron c’est poker face » : la blague qui amuse les ministres