Calogero, intime, se confie tendrement sur ses parents face à Nikos

·1 min de lecture

Calogero n'oublie pas d'où il vient. Dans le cadre de la promotion de son dernier album, Centre ville, sorti en décembre 2020 et déjà disque de platine, le chanteur de 49 ans a eu le droit au portrait de la semaine en cinq dates dans l'émission 50' Inside sur TF1, ce samedi 24 avril. Son portrait s'est notamment arrêté sur 2018, date d'un concert à l'Olympia où l'artiste a fait un clin d'œil émouvant à ses parents, avant d'entamer son titre Prendre racine. En revisionnant ces images, Calogero a raconté l'histoire de ses parents, désormais "fiers qu'on leur parle de leurs enfants", mais qui sont avant tout des immigrés siciliens ayant fui la guerre avec l'espoir de se reconstruire dans la banlieue de Grenoble.

Face à Nikos Aliagas, Calogero a évoqué les raisons qui ont poussé ses parents à s'installer en France :"Ils sont venus dans un contexte difficile et avec une volonté de vouloir s'intégrer, d'avoir des jours meilleurs, d'avoir des enfants qui se tiennent à minimum à carreau". L'artiste aux huit albums en solo, qui a précisé que ses parents "auraient bien aimé devenir français" mais "ont encore leur carte de séjour", a évoqué également son enfance. Et plus particulièrement un souvenir avec son père : "J'étais un élève très dissipé. Je me cherchais un petit peu. Je m'étais mis à voler. J'avais volé la collection du groupe The Cure, tous les vinyles. Quand mon père a appris que j'avais volé, je l'avais déçu. Je me rappelle qu'il ne m'a pas parlé. Il était resté comme ça dans (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Mort d'Yves Rénier : "un cortège de pleureuses", son souhait pour ses funérailles
Quand Véronique Sanson évoquait ses "envies de meurtre"
Mort d'Yves Rénier : Nikos, Jean-Pierre Foucault, Arthur... Les stars lui rendent hommage
PHOTO - Karine Ferri : ce cliché de famille intime et adorable dévoilé sur Instagram
Le prince William est très fier de Kate Middleton : "Il se réjouit de sa popularité"