Calme précaire en Afrique du Sud

·1 min de lecture
Les premiers incidents avaient éclaté au lendemain de l’incarcération, jeudi, de l’ex-président Jacob Zuma, condamné à quinze mois de prison ferme pour outrage à la justice. 
Les premiers incidents avaient éclaté au lendemain de l’incarcération, jeudi, de l’ex-président Jacob Zuma, condamné à quinze mois de prison ferme pour outrage à la justice.

Le roi Misuzulu Zulu, autorité morale des Zoulous, ethnie majoritaire en Afrique du Sud, a beau tenter d?appeler à l?apaisement, affirmant que les violences de ces derniers jours « font honte » à ceux qui les commettent, rien n'y fait. Au sixième jour d'un chaos qui a déjà fait 72 morts selon les chiffres officiels, sur fond de chômage record (32,6 %) et d?une troisième vague de Covid-19, la peur désormais de manquer d?essence, de nourriture ou de médicaments a gagné le pays le plus inégalitaire au monde.

Résultat, dès l?aube, les files se sont allongées devant les stations essence et devant les magasins d?alimentation, notamment à Durban, dans le Kwazulu-Natal, à l?Est, rapporte l?AFP.

À LIRE AUSSIL?Afrique du Sud s?embrase

Blocage et pillages

La veille, la plus grande raffinerie du pays a fermé son usine dans la région, qui fournit environ un tiers du carburant consommé dans le pays. Certaines stations sont déjà à sec, d?autres rationnent à la pompe. Des pénuries sont à craindre « dans les prochains jours ou semaines », a prévenu l?Association des automobilistes.

Des agriculteurs ont affirmé ne plus pouvoir acheminer leurs marchandises, les principales route et voie de chemin de fer reliant la capitale économique Johannesburg et l?Est étant entravées ou peu sûres. « Nous allons faire face à une crise humanitaire massive », a mis en garde le directeur de la principale organisation agricole AgriSA, Christo van der Rheede.

Plusieurs régions pourraient « bientôt m [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles