"Call of Duty : Modern Warfare" : le jeu vidéo qui fâche les Russes

franceinfo Culture

A peine sorti, le jeu vidéo Call of Duty : Modern Warfare de l'éditeur américain Activision suscite une violente polémique en Russie. En cause, des scènes où des soldats de la mère patrie tuent des enfants et gazent des civils.

Attention, si vous souhaitez faire le jeu, cet article raconte une partie de l'histoire.

Exactions dans un pays imaginaire

Les évènements en question se produisent, dans la version "solo" du jeu, en Urzikistan, pays imaginaire qui rappelle la Syrie, la Tchétchénie ou l'Afghanistan. Le joueur qui incarne à un moment une jeune fille poursuivie par un soldat est témoin du gazage d'un village. La population est froidement abattue par des hommes en tenue militaire qui parlent russe. Même si l'on apprend plus tard que ces hommes ne font pas partie de l'armée régulière, la scène jette un froid car si le pays où sont commises les exactions est fictif, les tueurs, eux, sont clairement identifiés comme venant de Russie.

Dans ce même pays, une autre scène évoque le bombardement d'un convoi de civils par l'armée russe et donne au site le nom de "l'autoroute de la mort". Ce triste patronyme est malheureusement déja attaché à un tragique évènement survenu pendant la guerre du Golfe, en 1991, où les Etats- Unis avaient bombardé pendant des heures un convoi de militaires irakiens en débacle fuyant le Koweit, comme le rappelle le Washington Post (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi