La Californie et l'Ouest des États-Unis balayés par une succession de violentes tempêtes

Le quai de Capitola endommagé par de fortes vagues et un orage à Capitola, en Californie, aux États-Unis, le 6 janvier 2023 - Justin SULLIVAN / Getty Images via AFP
Le quai de Capitola endommagé par de fortes vagues et un orage à Capitola, en Californie, aux États-Unis, le 6 janvier 2023 - Justin SULLIVAN / Getty Images via AFP

De "fortes pluies" et des "vents destructeurs" sont attendus en Californie et dans l'Oregon ce week-end, deux jours après le passage d'une première tempête qui a fait au moins deux morts.

Nouvelle vague d'averses au programme. Les États-Unis se préparent à affronter de nouvelles perturbations ce week-end, tout juste après avoir déjà vu une bombe cyclonique toucher l'État de Californie, faisant au moins deux morts.

Selon le National Weather Service (NWS), de "fortes pluies sur les sols saturés" devraient s'abattre sur la côte ouest, tandis que des "neiges abondantes" et des "vents destructeurs" vont toucher le nord et le centre la Californie et l'Oregon en fin de semaine.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des orages sont attendus sur la côte ouest ces prochains jours et "des précipitations supérieures à la normale" sont au programme du 14 au 20 janvier prochain, d'après l'institut de prévision de Sacramento, en Californie.

Des vents jusqu'à 160 km/h

Ces perturbations ne devraient pas être d'une intensité aussi élevées que les précédentes, mais surviennent alors que le pays est encore sous le coup d'une bombe cyclonique, système capable de faire chuter la pression brutalement et générer des vents violents, pour donner naissance à la tempête.

La violente tempête a fait au moins deux morts, dont un enfant en bas âge. Elle a également coupé des routes et privé plus de 190.000 personnes d'électricité. Des rafales à 160 km/h ont été enregistrées dans le centre et le nord de l'État, accompagnées de pluies torrentielles.

Le dernier déluge en date remontait au réveillon du nouvel an: il avait lui aussi provoqué des inondations et des coupures d'électricité et avait laissé les sols saturés d'eau. Selon le service météorologique américain (NWS), la ville de San Francisco vient de traverser ses dix jours les plus pluvieux depuis 1871, avec 25cm de précipitations.

Plusieurs épisodes de fortes précipitations pourraient déferler jusqu'à la mi-janvier sur la Californie, selon le NWS.

S'il est difficile d'établir un lien direct entre cette tempête et le changement climatique, les scientifiques expliquent régulièrement que le réchauffement augmente la fréquence et l'intensité des phénomènes météorologiques extrêmes.

Comme le reste de l'Ouest américain, la Californie souffre d'une sécheresse généralisée qui dure depuis plus de deux décennies. Dans de nombreuses régions frappées par de vastes incendies, les sols privés de végétation sont désormais plus vulnérables aux inondations et aux glissements de terrain.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO- Deux chiens sauvés d'un torrent en Californie