Californie : l'énergie solaire a connu des prix négatifs en mars

AFP

Début mars, la production d’énergie solaire en Californie a été si importante que les prix de l’électricité ont été négatifs pendant quelques heures.

En matière d’énergie solaire, un cap symbolique a été franchi début mars en Californie. Il y a encore 15 ans, le “Golden state” n’en produisait presque aucune. Le 11 mars dernier pourtant, entre 11h et 14h, presque la moitié de la production électrique (40%) provenait du soleil. Pendant quelques heures, l’offre d’électricité a dépassé la demande, selon l’Administration sur l’information énergétique américaine (EIA). Et conséquence économique directe, les prix sont devenus négatifs.

Ce n’est pas une première nous rappelle Quartz. Le 5 avril 2016, la Californie avait déjà connu des prix négatifs. C’est aussi régulièrement le cas du Texas ou de l’Allemagne qui détient le record en la matière en raison de l’importance des énergies renouvelables dans sa production électrique.

Comment peut-on expliquer ces prix négatifs ?

Cette situation est saisonnière. En clair, au début du printemps, les ménages sont moins gourmands. En parallèle, l’énergie solaire produite est plus abondante. L’autre raison principale tient dans la nature même de ce type d’énergie. A la différence d’autres producteurs qui sont en mesure d’arrêter leur production, interrompre et reprendre les énergies renouvelables est onéreux. Ces producteurs continuent donc d’alimenter une demande moins consommatrice. Les prix s’inversent alors.

Attention cependant, l’énergie ne devient pas gratuite pour autant. Les fournisseurs répercutent cette chute du cours de l’énergie électrique sur une échelle plus longue.  Les factures des consommateurs ne verront pas la différence.