Calendrier de réouverture des restaurants : "Une farce" pour la chef Ghislaine Arabian

·1 min de lecture

Jean Castex n'a pas rassuré les restaurateurs avec ses annonces jeudi soir. Il a laissé entendre que les restaurants pourraient peut-être rouvrir à la mi-mai, sous réserve que la situation sanitaire le permette, mais sans date précise ni conditions très claires. Les terrasses devraient pouvoir ouvrir sans problème. Mais les salles ? Cette incertitude pèse sur la profession et la chef Ghislaine Arabian en a assez. Elle a poussé un coup de gueule sur BFMTV ce vendredi 23 avril au matin. "Ce n'est pas possible, c'est une farce", a-t-elle déclaré, après avoir confié avoir "rigolé" devant la conférence de presse.

Ghislaine Arabian, chef du restaurant Les petites sorcières dans le XIXe arrondissement de Paris, ne supporte plus cette "instabilité extrêmement stressante", qu'elle qualifie même de "dangereuse" moralement, pour elle comme pour son personnel. Afin pouvoir se projeter et s'organiser, Ghislaine Arabian, comme beaucoup de professionnels du secteur, a besoin d'une échéance précise. "On ne peut pas avoir une date ?", a-t-elle ainsi réclamé, appelant le gouvernement à faire preuve d'un "minimum de décence".

Ghislaine Arabian pense aussi aux restaurateurs qui n'ont pas la chance d'avoir d'espace extérieur. "Quand j'entends qu'on va peut-être rouvrir les terrasses, j'ai de la chance, j'ai une terrasse sur laquelle je peux mettre vingt couverts, mais je ne pourrai peut-être mettre, avec beaucoup de chance, que dix couverts." Quid des salles ? "L'intérieur est fermé, qu'est-ce que (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Conférence de presse de Jean Castex : cette grosse bourde qui ne passe pas du tout auprès des internautes (VIDEO)
Cyril Hanouna : le rôle inattendu qu'il pourrait jouer lors de la présidentielle de 2022 selon Marlène Schiappa
Emmanuel Macron : ces textos incendiaires qu'il reçoit de la part de... Geneviève de Fontenay !
Louis de Cambridge : cette adorable photo dévoilée pour ses 3 ans
India's daughter, un viol, un meurtre national (Planète+CI) : pourquoi il est impossible de rater ce documentaire choc