Calculatrice en panne, examinateur récalcitrant... Le baccalauréat, ce grand moment de solitude

Aliénor Vinçotte
Erreur de saisie des notes, accident sur le chemin de l'examen et autres mésaventures : les bacheliers des années précédentes racontent leurs pires anecdotes du bac. Florilège des témoignages recueillis par franceinfo.

Le baccalauréat 2019 a commencé, lundi 17 juin, avec l'épreuve de philosophie. Et alors que la pression monte pour les 743 594 candidats inscrits, les souvenirs refont surface chez les plus âgés, qui ont aussi connu la boule au ventre, le stress des résultats, le sommeil perturbé, les mains moites... Comment se sont passées vos épreuves ? Avez-vous vécu des moments gênants ou difficiles ? Quel souvenir gardez-vous de votre baccalauréat ? Franceinfo a lancé un appel à témoignages pour rassembler les souvenirs les plus savoureux d'anciens bacheliers. Voici leurs récits.

Quand votre prof fait des impasses sur le programme

Tous ceux qui sont passés par la filière scientifique le savent bien : en première S, le programme de maths se corse, entre les fonctions sinus et cosinus, les nombres complexes, les calculs de dérivés, les fonctions exponentielles. Il n'est donc pas rare qu'un chapitre du programme soit mis de côté par le professeur, ou qu'il soit vu en tout dernier.

C'est ce qui est arrivé à Jacques, qui a passé son bac en 2003."Le dernier jour de notre cours de maths de l'année, notre prof arrive et nous dit : 'Bon, ça fait trente ans que je suis dans le métier, et je n'ai jamais vu la géométrie dans l'espace tomber, alors on va torcher ça ce matin histoire de boucler le programme !'" C'est évidemment sur ces chapitres rapidement passés en revue que Jacques est tombé lors de l'épreuve finale. "Scandale ! Toute une année à bosser comme un malade pour en arriver là", s'indigne-t-il, en précisant avoir réussi à obtenir 9/20. Une déception qui ne l'a pas empêché à devenir... prof de maths ! 

Quand le chemin du centre d'examen est semé d'embûches

C'est un oubli qui a failli faire rater son bac littéraire à Cindy, il y a dix-neuf ans. Sa mère n'étant pas en capacité de l'emmener au lycée, il était prévu qu'une de ses amies vienne la chercher avec sa mère pour l'emmener à la première épreuve de philosophie."Elle n'est jamais venue, raconte-t-elle dans les commentaires de notre live.A l'époque les portables n'étaient pas aussi répandus et les réseaux sociaux non plus. J'ai commencé à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :