Calais: Les migrants évacués seront "systématiquement" hébergés hors de la ville

·2 min de lecture

"On va proposer systématiquement un hébergement, qui sera essentiellement dans le Pas-de-Calais, dans les Hauts-de-France, mais pas à Calais", où le gouvernement "craint" la résurgence de la "jungle" démantelée il y a cinq ans, a expliqué M. Leschi, le patron de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii).

Les migrants évacués de leurs campements de fortune à Calais seront "systématiquement" hébergés s'ils le souhaitent mais hors de la ville, a annoncé mardi à l'AFP le médiateur envoyé sur place par le gouvernement, Didier Leschi. "On va proposer systématiquement un hébergement, qui sera essentiellement dans le Pas-de-Calais, dans les Hauts-de-France, mais pas à Calais", où le gouvernement "craint" la résurgence de la "jungle" démantelée il y a cinq ans, a expliqué M. Leschi, le patron de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii).

Au 23e jour d'une grève de la faim

Ces annonces, qui seront formalisées mardi auprès des acteurs locaux, interviennent au 23e jour d'une grève de la faim initiée par trois militants associatifs, qui demandent notamment l'arrêt des démantèlements des camps de migrants en période hivernale. Pour tenir son engagement, l'Etat va devoir "augmenter son parc d'hébergement" de "plusieurs centaines de places", a souligné Didier Leschi.

"L'Etat ne peut pas laisser s'organiser sciemment une base de départ clandestine vers l'Angleterre, alors que les gens risquent, en plus, leur vie en traversant la Manche", a-t-il ajouté.

Le directeur général de l'Ofii a été envoyé par le ministère de l'Intérieur la semaine dernière à Calais pour une "mission de contact et de médiation" auprès des grévistes, le prêtre Philippe Demeestère, aumônier du Secours catholique âgé de 72 ans, et deux militants associatifs, Anaïs Vogel et Ludovic Holbein.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles