Pas-de-Calais : une mère en grève de la faim pour obtenir le rapatriement de sa fille détenue en Syrie

Mercredi 3 février, cela faisait trois jours qu'à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), Pascale Descamps, ne se nourrissait plus. Elle a entamé une grève de la faim pour obtenir le rapatriement de Syrie de sa fille. La jeune femme de 32 ans souffre d’un cancer avancé. Elle est partie rejoindre Daech en 2015, avec son conjoint et ses trois enfants. Un bébé est né là-bas. 35 mineurs rapatriés Depuis, ses compagnons successifs sont morts. La trentenaire est désormais détenue dans le nord du pays, avec sa fille et ses fils. Là, 200 femmes françaises sont retenues dans des camps de prisonniers, ainsi que 200 à 250 enfants. Pour le moment, seuls 35 mineurs ont été rapatriés pour des raisons humanitaires : soit ils étaient orphelins, soit leur mère acceptait de s’en séparer.