Pas-de-Calais : ce que l'on sait du meurtre d'un agent du fisc par un brocanteur

© SICCOLI PATRICK/SIPA

Drame dans le Pas-de-Calais. Un agent du fisc de 43 ans a été tué lundi 21 novembre après avoir été séquestré avec une collègue dans le cadre d'un contrôle fiscal chez un brocanteur de Bullecourt dans Pas-de-Calais. La victime, inspecteur principal des finances publiques, a été retrouvée morte « probablement à la suite de coups de couteau », a affirmé le parquet d'Arras dans un communiqué relayé par l'AFP. L'inspectrice « qui l'accompagnait, très choquée, a été prise en charge par les secours. Ses jours ne sont pas en danger », a-t-il ajouté. Au moment des faits, « tous deux procédaient à une intervention à domicile pour effectuer une vérification de la comptabilité » de l'entreprise d'un homme de 46 ans, qui les auraient alors séquestrés et ligotés.

Le principal suspect se serait suicidé

Alertés par un voisin, les gendarmes ont découvert le corps de cet agent du fisc, chef du bureau de vérification à Arras, selon Gabriel Attal, ministre des Comptes Publics, qui s'est exprimé devant le Sénat lundi soir, après avoir été mis au courant de l’affaire

Lire aussi - Lot-et-Garonne : ce que l’on sait du meurtre d’une adolescente de 14 ans

Selon une source proche de l'enquête, l'inspectrice qui accompagnait la victime a été retrouvée au domicile du brocanteur « ligotée sur une chaise et profondément choquée », mais saine et sauve.

Un homme décrit comme « discret »

Selon le parquet d'Arras, « le mis en cause se serait donné la mort par arme à feu » dans la dépendance de sa propriété.&nbs...


Lire la suite sur LeJDD