Pas-de-Calais : le blocus inquiète les commerçants

La fermeture des frontières avec le Royaume-Uni, à cause de l'apparition d’une souche de Covid-19 possiblement plus contagieuse, tombe mal. “À court terme, les clients qui avaient prévu de récupérer leur commande aujourd’hui ou demain ont annulé leur traversée”, indique Jérôme Pont, dirigeant d’une boutique de vin à Calais (Pas-de-Calais), lundi 21 décembre. Les clients anglais représentent habituellement 20% de son chiffre d’affaires, même s’ils se font moins présents ces derniers temps. Répétition générale de 2021 Mardi, deux clients britanniques devaient repartir avec chacun 120 bouteilles, le maximum autorisé. Des bouteilles vendues 5 euros ou 5,50 euros pièce. “Ça fait 1 300-1 400 euros de manque à gagner", estime le gérant. Alors pour lui, 2020 a eu l’effet d’une année de répétition générale de ce que sera 2021, à cause du Brexit. Confinement, Brexit et fermeture des frontières, l’année 2020 n’est pas encore terminée, mais elle aura eu son lot de mauvaises nouvelles pour les commerçants du Calaisis.