"Les caisses sont vides" : les élus marseillais votent le difficile budget de l'après-Gaudin

Olivier Martocq
·1 min de lecture

"Marseille, est une des villes les plus endettées de France : les caisses sont vides. C'est ça, l'héritage...", déplore jeudi 1er avril Benoit Payan, le nouveau maire de Marseille, qui a choisi Twitter pour communiquer avec ses concitoyens sur l'état des finances de la Ville. Le budget de la ville de Marseille est examiné vendredi 2 avril en conseil municipal. Il s’agit pour la nouvelle majorité de marquer la fin du règne de 25 ans de Jean-Claude Gaudin en donnant de nouvelles orientations. Un exercice difficile dans une ville où la dette représente 100% du budget annuel de 1,5 milliard d’euros.

40% des équipements sportifs sont fermés ou en mauvais état

Au-delà du droit d'inventaire, le maître mot de ce premier budget de gauche est la remise en état des équipements municipaux. Les écoles, bien sûr, puisque ce dossier a plombé l'ancienne majorité. Mais aussi, et c'est nouveau, les équipements sportifs : selon un audit, 40% seraient fermés ou dans un état catastrophique. Au premier rang desquels les piscines, comme celles de la Calade, dans les quartiers nord, fermées depuis plus de dix ans que Sébastien Jibrayel, l'adjoint aux Sports, entend rouvrir.

"La piscine est une priorité, souligne l'élu. Je suis allé à l'Agence nationale du sport, pour dire qu'il y a un besoin à Marseille, et qu'il fallait nous accompagner, que l'État vienne. Il ne doit pas y avoir de couleur politique et ils veulent nous accompagner."

"Il ne faut pas rester assis dans son bureau et attendre. Moi, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi