La Caisse d'Epargne se préoccupe de la reconversion des sportifs professionnels

Gautier, Charles
/ Herve Bellenger /Herve Bellenger / Panoramic

LE SCAN SPORT - La Caisse d'Epargne a annoncé jeudi à Paris, la mise en place d'un dispositif de reconversion destiné aux sportifs professionnels. Le handball et le basket-ball en seront les premiers bénéficiaires.

Evidemment convaincue que tous les sportifs professionnels n'auront pas, une fois leur carrière terminée, les revenus de Tony Parker ou de Nikola Karabatic, la Caisse d'Epargne (groupe BPCE) a lancé jeudi avec les fédérations de basketball et de handball un système de reconversion pour les sportifs professionnels. Concrètement chaque année, 24 joueurs et joueuses pro seront choisis (a priori à parité) entre les deux disciplines. Ce quota représente environ 25% des sportifs de ces deux disciplines partant à la retraite chaque année. Le premier parrain sera l'ex-basketteur Richard Dacoury.

Les sportifs en fin de carrière seront dirigés grâce à ce système vers le monde de l'entreprise, et pas seulement la Caisse d'Epargne. Autre volet de cette collaboration: la formation des jeunes espoirs qui seront formés aux différents métiers de la banque dans certains centres de formation. Une possibilité présentée comme rassurante pour les parents qui, ainsi, seront moins inquiets pour l'avenir professionnels des enfant.

Passerelle entre le sport et l'entreprise

Directeur du développement de la Caisse d'Epargne, Cédric Mignon plante le décor. «Nous sommes la principale banque des jeunes et il est normal que nous ayons mené une réflexion sur l'après-carrière des sportifs de haut niveau, explique-t-il. La plupart ne pourra pas vivre de leur sport une fois leur carrière achevée. Nous avons voulu créer une passerelle entre le sport et l'entreprise».

Chaque année, 2500 personnes obtiennent un CDI dans le groupe Caisse d'Epargne . Premier bénéficiaire de cette convention, Bastien Lamon ancien joueur de Dunkerque. «Après 16 années de professionnalisme, lors desquelles nous sommes très entourés, il était important (...) Lire la suite sur Figaro.fr

La reconversion , le grand défi du sport 
pourquoi les entreprises recrutent des sportifs de haut niveau 
La difficile reconversion des sportifs de haut niveau 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages