"Les Cahiers d’Esther", "Lucky Luke", "The Suicide Squad"... des BD à lire à la plage

·4 min de lecture

Quoi de mieux, pour occuper pendant les vacances d’été, que de lire des BD? Nous vous avons sélectionné dix pépites, à lire sous un arbre ou au bord de la piscine. Au programme: l’histoire d’une aventurière hors-norme, le retour de Lucky Luke comme on ne l’a jamais vu, des nouvelles d’Esther, l’attachante adolescente dont Riad Sattouf chronique la vie et de quoi se préparer avant la sortie au cinéma de The Suicide Squad.

Une histoire hors-norme

Le regretté scénariste Hubert (Peau d’homme) et la dessinatrice Virginie Augustin retracent le destin romanesque à souhait de Marion Barbara "Joe" Carstairs, une riche aventurière, navigatrice de compétition et amante de Marlène Dietriech. Reconnaissable à la poupée qu’elle portait en toute circonstance sur son épaule, cette icone lesbienne fut aussi l'exubérante propriétaire de l'île de Whale Cay dans les Bahamas, où le duc et la duchesse de Windsor avaient leurs habitudes. Cette page d’histoire méconnue est racontée avec brio par Hubert et Virginie Augustin, sans négliger les zones d’ombre de cette figure majeure LGBTQIA+.

Joe La Pirate, Virginie Augustin (dessin) et Hubert (scénario), Glénat, 23 euros.

L'histoire secrète des JO

Quelques jours avant le début des Jeux de Tokyo, le 23 juillet, replongez dans l’histoire olympique. Marathon remet en lumière un fait marquant, désormais méconnu: la victoire inattendue, le 5 août 1928, d'El Ouafi Boughéra au marathon des Jeux d'été à Amsterdam. Ce jour-là, cet ouvrier français est devenu un monstre de l'histoire sportive avant de tomber dans l'oubli. L'album permet également de découvrir ce qui traverse l'esprit d'un sportif de haut niveau en plein marathon. Captivant.

Marathon, Nicolas Bedon, Dargaud, 19,99 euros.

Le retour d'Esther

Ponctuel comme un horloger suisse, Riad Sattouf revient chaque mois de juin avec un nouveau Cahier d’Esther. Après deux tomes où pointait chez l’adolescente un début de pensée politique, celle-ci prend désormais conscience de son statut d’héroïne de bande dessinée. "Les histoires sont assez différentes de ma vie, enfin, c'est pareil, mais différent, chais pas comment dire...", tente-t-elle d'expliquer. Et d'ajouter: "Ca me rend nostalgique quand je repense à toutes ces histoires de mon passé que j'ai relues dans Les Cahiers d'Esther."

Les Cahiers d’Esther, T6, Histoires de mes 15 ans, Riad Sattouf, Allary Editions, 16,90 euros.

Une grande saga interplanétaire

Débutée il y a quatre ans, la saga 5 mondes est arrivée à son terme. Animés par l’envie de proposer une épopée de fantasy dans la lignée de Hayao Miyazaki et d'Ursula La Guin, les auteurs ont réussi leur pari avec cette série jeunesse aux personnages forts, qui n’hésite pas à aborder des thématiques graves comme le deuil et l'écologie. Succès de librairie écoulé à plus 50.000 exemplaires, 5 mondes sera bientôt adaptée en série animée.

5 mondes, T5, Le Portail émeraude, Mark et Alexis Siegel (scénario), Xanthe Bouma, Boya Sun et Matt Rockefeller (dessin), Gallimard, 19,90 euros.

Un space opéra envoûtant

Partez en direction des confins de la galaxie avec We Only Find Them When They're Dead. L'action, située au XXIVe siècle dans un univers où l'humanité a épuisé ses ressources, suit l'équipe d'un navire dont la tâche est de récupérer des Dieux morts flottant dans l'espace. Décidé à retrouver un nouveau souffle dans ce monde désespéré, l'équipage part à la recherche d'un Dieu vivant. Un space opéra envoûtant et superbe signé Al Ewing et Simone Di Meo

We Only Find Them When They're Dead, T1, Le Voyageur, Simone Di Meo (dessin) et Al Ewing (scénario), Hi Comics, 17,90 euros.

Lucky Luke se modernise

Après une relecture facon BD réaliste par Mathieu Bonhomme au printemps, Lucky Luke subit un nouveau lifting grâce au dessinateur allemand Mawil. Ce dernier s’est réapproprié avec toute sa fantaisie le "poor lonesome cowboy" de Morris, cette fois-ci confronté à la pire des menaces pour lui: la modernité. Délaissant Jolly Jumper, il doit apprendre à faire du vélo!

Lucky Luke se recycle, Mawil, Dargaud, 15 euros.

"Idéfix et les irréductibles"

Avant de découvrir sa nouvelle aventure en octobre, Astérix laisse sa place à Idéfix qui devient pour la première fois le héros de sa propre histoire. L’action se situe à Lutèce, avant qu’il ne fasse la connaissance de nos irréductibles Gaulois. Associé à d’autres chiens, il mène la lutte contre les Romains! Plusieurs personnages secondaires de la série-mère, dont Anglaigus l’architecte du Domaine des Dieux, font leur apparition.

Idéfix et les irréductibles, Jean Bastide et Philippe Fenech (dessin) et Matthieu Choquet, Jérôme Erbin et Yves Coulon (scénario), éditions Albert René, 8,99 euros.

"The Worst of The Suicide Squad"

Connue du grand public grâce à sa piteuse adaptation de 2016, la Suicide Squad fait peau neuve grâce James Gunn. Urban Comics publie à cette occasion un recueil de quelques-unes des meilleures histoires du comics. L’occasion de découvrir en particulier les scénarios de John Ostrander, architecte de la nouvelle Suicide Squad dans les années 80 et dont le travail a fortement inspiré Gunn. Sort en parallèle un recueil sur Peacemaker, personnage incarné par l’ancien catcheur John Cena qui aura prochainement le droit à sa propre série TV.

The Worst of The Suicide Squad, Urban Comics, 35 euros.

"Les Beaux étés"

Que serait la période estivale sans une nouvelle tranche de vie de la famille Faldérault? Au centre de la série à succès Les Beaux étés, dont le sixième tome vient de sortir, cette famille vit chaque année des vacances mouvementées dans une France giscardienne d'Epinal. Chaque tome, indépendant, conte une période de la vie de cette famille un brin dysfonctionnelle mais attachante.

Les Beaux étés, T6, Les Genêts, Zidrou (scénario) et Jordi Lafebre (dessin), Dargaud, 14,50 euros.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles