Le café réduirait le risque d'hypertension chez les non-fumeurs

Australian man makes a cup of steaming hot coffee for himself

Une équipe de chercheurs de l’Université de São Paulo a démontré que boire du café de manière modérée n’entraînait pas d’hypertension chez les non-fumeurs. Bien au contraire.

Le café est-il bon, ou non, pour la santé ? Cette boisson, indispensable à bon nombre d’entre nous, questionne toujours autant. Les études se multiplient à son sujet et les avis restent partagés. Une nouvelle étude menée par des scientifiques brésiliens et parue dans la revue Clinical Nutrition vient, cette fois-ci, de mettre en évidence qu’une consommation modérée de café - soit une à trois tasses par jour - réduisait le risque d’hypertension… à condition d’être non-fumeur. Les chercheurs estiment, en effet, qu’il existerait un lien entre le tabagisme et l’hypertension. Il serait donc impossible d’établir des conclusions à propos des sujets fumeurs.

Pour parvenir à ces résultats, Andreia Machado Miranda, chercheur au département de nutrition de l’Université de São Paulo et ses collègues ont suivi 8 780 personnes âgées de 35 à 74 ans en bonne santé pendant près de quatre ans. Ils ont évalué la quantité de café qu’ils consommaient au cours d’une journée et ont réalisé quatre groupes : les personnes qui n’en buvaient jamais ou presque jamais, ceux qui en consommaient une tasse par jour ou moins, ceux qui en prenaient de une à trois et ceux qui en prenaient plus de trois. La consommation totale médiane de café était de 150 ml / jour. Le développement de l'hypertension a été signalé chez 1 285 participants, rapporte le site Medical Dialogues.

Une diminution de risque

Ils ont ainsi réussi à déterminer que le risque d’hypertension était plus faible de 18% chez les personnes qui buvaient une à trois tasses par jour que chez celles qui n’en consommaient jamais. Après stratification par statut tabagique, l'analyse a révélé une diminution du risque d'hypertension chez les non-fumeurs buvant 1 à 3 tasses de café par jour tandis que le risque d'hypertension chez les anciens et les fumeurs actuels n'était pas associé de manière significative à la consommation de café.

À noter que l’augmentation du risque d’hypertension n’était pas significative chez les personnes consommant plus de trois tasses de café par jour. "L'association entre la consommation de café et l'incidence de l'hypertension était liée au statut tabagique. L'effet bénéfique d'une consommation modérée de café (1 à 3 tasses / jour) sur le risque d'hypertension n'a été observé que chez les non-fumeurs", ont conclu les auteurs. Voilà qui devrait en rassurer plus d’un...

Ce contenu peut également vous intéresser :