La consommation excessive de café réduirait le volume du cerveau

·2 min de lecture
Un adulte en bonne santé peut boire jusqu'à trois tasses par jour

Une étude suggère que boire plus de six tasses de café par jour est mauvais pour la santé, et augmente notamment le risque de démence.

Le café possède de nombreuses vertus. De précédentes études ont montré que la caféine avait un effet protecteur sur le cœur, boostait les capacités cérébrales, pouvait prévenir certains cancers, les maladies du foie, le diabète et même aider à se prémunir du Covid-19. Mais consommé à l’excès, le café peut avoir un effet contre-productif. Une nouvelle étude parue dans la revue Nutritional Neuroscience suggère qu’en boire trop réduirait le volume du cerveau et augmenterait le risque de démence.

Les chercheurs ont évalué les effets du café sur le cerveau de 17 702 participants âgés de 37 à 73 ans, et notamment sur le risque de maladie. Leur analyse leur a permis de constater que ceux qui buvaient plus de six tasses de café par jour avaient un risque accru de démence de 53 %. En revanche, aucune association n’a été établie entre une importante consommation de café et l’augmentation du risque d’AVC.

Dr Christian Recchia : "Quand vous êtes au-delà de trois cafés par jour, les problèmes commencent"

Quelle dose de café pour les femmes enceintes ?

"En tenant compte de toutes les permutations possibles, nous avons systématiquement constaté qu’une consommation plus élevée de café était significativement associée à une réduction du volume cérébral", explique l’auteure de la recherche Kitty Pham. "Le café est l’une des boissons les plus populaires au monde. Avec une consommation mondiale de plus de neuf milliards de kilogrammes par an, il est essentiel que nous comprenions ses implications potentielles pour la santé", ajoute-t-elle.

Dans un rapport, l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (EFSA) conseille aux adultes en bonne santé de ne pas dépasser la consommation de 400 mg de caféine par jour au cours de la journée, soit environ trois tasses de café. Chez les femmes enceintes et allaitantes, l’apport de caféine ne doit pas excéder 200 mg par jour. Les amateurs de café peuvent donc se rassurer : leur boisson fétiche n’est pas à bannir mais la consommation doit rester modérée.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles