Non, le café ne peut pas compenser totalement votre manque de sommeil

·1 min de lecture

Les scientifiques le savent déjà : la privation de sommeil détériore une large gamme de processus cognitifs. Si la caféine peut aider en partie, elle ne fait pas tout.

Vous avez passé une mauvaise nuit, voire une nuit blanche et vous comptez siroter café sur café pour tenir le coup ? Mauvaise idée ! La caféine ne peut pas combler complètement le manque de sommeil, révèle une étude publiée dans le .

Deux hypothèses contradictoires

Les scientifiques le savent déjà : la privation de sommeil détériore une large gamme de processus cognitifs. Mais les mécanismes sous-jacents font encore débat. Selon l'hypothèse de la vigilance, le véritable problème est un déficit dans l'attention. C'est ce qui expliquerait ensuite les faibles performances lors d'exercices de réflexion chez les personnes épuisées. De ce point de vue, "la privation de sommeil altère directement l'attention et altère indirectement d'autres processus cognitifs parce qu'ils demandent de l'attention", expliquent des chercheurs de l'Université de Pittsburgh et de l'Université d'État du Michigan, auteurs de cette nouvelle étude. Il existe cependant une autre explication possible : l'hypothèse neuropsychologique. Selon cette dernière, "les effets de la privation de sommeil s'apparentent à des déficits neuropsychologiques spécifiques dans une gamme de processus cognitifs et ne peuvent être expliqués uniquement par des déficits d'attention généraux". La vigilance ne serait alors pas la réponse à tout. Ce sont ces deux théories contradictoires que les chercheurs ont décidé de tester. Telle qu'elle est présentée, l'hypothèse de la vigilance sous-entend que si l'attention est favorisée grâce à une intervention extérieure, alors toutes les performances de la personne privée de sommeil seront relativement bonnes. Les chercheurs ont utilisé une "intervention" bien connue : la caféine. "Des accidents majeurs ont été attribués à des erreurs de procédure survenant dans des conditions de privation de sommeil, il serait donc utile de savoir si la caféine atténue les effets de la privation de sommeil sur les performances procédurales", justifient les auteurs.

Certains effets de la privation [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles