Le café enceinte, à (toute) petite dose !

·2 min de lecture

Chez la future maman, la caféine va venir stimuler le système nerveux… déjà très sensible pendant la grossesse. Conséquence, un état de nervosité, parfois des palpitations et des maux de tête apparaissent. Quand il est consommé en excès (plus de 300 mg de caféine par jour*), le café amplifie les symptômes désagréables de la grossesse : les nausées en premier lieu, mais aussi les brûlures d’estomac et les troubles du sommeil. Veillez à ne pas remplir votre mug plusieurs fois par jour ! Deux tasses moyennes de café filtre ou un expresso sont amplement suffisants.

Pour le fœtus puis l’enfant, le café n’est pas un bon allié non plus. Avec son pouvoir diurétique, le café élimine beaucoup d’eau de l’organisme. Des carences en fer peuvent survenir chez la maman, exposant à un manque d’oxygénation du fœtus. Une consommation excessive (plus de 300 mg par jour) augmente le risque de fausse-couche, de naissance prématurée, de petits poids de naissance et d’enfants mort-nés (décédés in utero avant 6 mois de grossesse).

La modération du café vaut aussi pendant la période l’allaitement. La caféine passe en effet dans le lait maternel : le petit risque d’être davantage irritable, de souffrir de coliques et de troubles du sommeil.

Autre point, le placenta n’est pas capable de filtrer la caféine : toutes les molécules s’accumulent dans le sang et dans le cerveau du fœtus. Comme tous les stimulants (alcool, nicotine, antidépresseurs), les substances contenues dans la caféine vont se fixer sur les récepteurs de son cerveau. Chez la souris en gestation, il a été prouvé que ces molécules augmentaient le risque d’épilepsie et de troubles de la mémoire. Chez l’humain, une étude britannique*** a récemment mis en avant un lien entre une exposition fœtale importante à la caféine et des troubles du comportement, de l’attention et de l’hyperactivité chez l’enfant de 9 à 10 ans.

A noter : le thé, le chocolat, les boissons à base de cola et les boissons énergisantes contiennent aussi de la caféine. Leur consommation est à prendre en compte dans les apports journaliers.

* Une tasse de café filtre contient 179 mg de caféine (250 mL), 30 à 90 mg une tasse de café expresso (30 mL), 30 mL pour une tasse de thé vert (250 mL)

** Les recommandations de l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) sont plus restrictives avec une dose maximale de 200 mg par jour

*** University of Rochester Medical Center