Café avec son épouse, briefings et feu de cheminée: l'emploi du temps très "normal" de Joe Biden

Robin Verner
·3 min de lecture
Le président américain Joe Biden dans le Bureau Ovale de la Maison Blanche, le 12 février 2021 à Washington - MANDEL NGAN © 2019 AFP
Le président américain Joe Biden dans le Bureau Ovale de la Maison Blanche, le 12 février 2021 à Washington - MANDEL NGAN © 2019 AFP

Lors des premiers jours qui ont suivi l'intronisation de Joe Biden en tant que président des États-Unis, les médias se sont amusés d'une curieuse nouvelle: le nouveau chef d'État avait décidé illico presto de faire disparaître de son bureau le bouton permettant à Donald Trump de commander du Coca light à toute heure du jour ou de la nuit. Et le panorama brossé par CNN mardi du quotidien de Joe Biden à la Maison Blanche et dans le Bureau ovale montre que les différences d'approche entre les deux hommes ne s'arrêtent pas là.

Grand écran

Donald Trump, connu pour se lever tôt, avait aussi l'habitude d'arriver à son bureau relativement tard et de se coucher à une heure avancée de la nuit. Joe Biden, à l'évidence, s'en tient à un emploi du temps plus réglé. Le matin, après avoir avalé un café avec son épouse Jill, il pénètre dans son bureau d'où il dirige entretiens et coups de fil à partir de 9h, voire 8h avec ses collaborateurs. Il mélange visoconférences - ce que Donald Trump prisait peu, relève CNN - et rencontres en chair et en os.

Dans le cas d'une discussion à distance, il se fait amener un grand écran où s'affiche bientôt le visage de son interlocuteur. Tous les jours, par ailleurs, les représentants des services des renseignements se présentent à lui pour un briefing, une tradition en partie tombée en désuétude sous Donald Trump, qui n'assistait à ces réunions que de loin en loin.

Visites impromptues

Pour se chauffer durant cet hiver rigoureux, sur une côte est américaine habituée au grand froid, Joe Biden a pris l'habitude de faire allumer un feu de cheminée au sein même du Bureau ovale. Mais le président des États-Unis, note le site de la chaîne de télévision, ne se cramponne pas au "Resolute desk".

Il a quelquefois débarqué à l'improviste dans d'autres ailes et services d'un bâtiment qu'il connaît parfaitement pour y avoir travaillé huit ans, entre 2009 et 2017, en sa qualité de vice-président de Barack Obama. Là, il s'est informé des tâches des uns et des autres, en consultant certains au sujet de questions liées à son plan anti-Covid-19.

Mario Kart et revue de presse

L'épidémie n'encourage pas forcément ses déplacements. Joe Biden a cependant déjà quitté Washington, soit pour se rendre le week-end dernier à Camp David, résidence présidentielle secondaire - villégiature durant laquelle vidéos et photos l'ont immortalisé en train de jouer à un jeu d'arcade Mario Kart avec ses petites-filles - soit pour aller dans son fief du Delaware.

Il s'est rendu sur sa terre d'élection le 5 février dernier. C'était pour lui la première occasion de voler à bord d'Air Force One en tant que président et non plus numéro 2. Lors du court vol de 25 minutes, il s'est absorbé dans la lecture de journaux, autre contrepoint avec la personnalité de Donald Trump, plus amateur de presse télévisée qu'écrite.

Correspondances

Les week-ends où il reste à Washington, on retrouve Joe Biden le dimanche matin à l'église (catholique) de la Sainte-Trinité du quartier de Georgetown.

En semaine, Joe Biden aime se coucher tôt et regagne ses appartements privés aux alentours de 19h. Il emporte des lettres que lui ont envoyées des citoyens américains et que ses collaborateurs ont fourrées dans sa serviette de cuir brun. Il assure en lire quelques-unes pendant sa soirée.

Article original publié sur BFMTV.com