Cadre légal, manipulation, tirs sur des cibles… À quoi ressemble la formation au maniement des lanceurs de balles de défense ?

franceinfo
Alors que de nombreuses personnes critiquent l'utilisation de ces armes dans les manifestations des "gilets jaunes", franceinfo a rencontré un formateur de la gendarmerie.

Les lanceurs de balles de défense (LBD) font toujours polémique. L'IGPN, la police des polices a été saisie de 116 enquêtes, après que des manifestants ont été blessés lors de manifestations de "gilets jaunes". Dans 36 de ces affaires, les LBD sont mis en cause. Mais à chaque fois, ces tirs litigieux ont été effectués par des policiers. Ni les gendarmes mobiles, ni les CRS ne sont impliqués, pourtant, les gendarmes représentent près de la moitié des effectifs mobilisés lors de ces manifestations. Sont-ils mieux formés que les policiers ? Franceinfo a rencontré un formateur au LBD, à Versailles, au groupement blindé de gendarmerie mobile.

Une journée de formation pour les gendarmes

Depuis plus de huit ans, l’adjudant-chef Cadet forme les gendarmes au maniement du LBD, en une journée. Ce "moniteur d’intervention professionnel" est un spécialiste de la tactique du maintien de l’ordre et du maniement des armes. Le LBD, il le connaît par cœur, la seule journée de formation se décline en trois points : "Un premier volet où on revient obligatoirement sur le cadre légal, donc à quel moment je vais pouvoir utiliser cette arme de force intermédiaire, un deuxième volet où ça va concerner tout ce qui est manipulation et connaissance de cette arme et un troisième volet où on va effectuer un tir de quatre cartouches pour valider cette formation initiale. On tire (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :