Un cadre sur 4 estime que sa santé mentale s'est dégradée ces deux dernières années

© Pixabay

Un cadre sur quatre (25%) estime que sa santé mentale s'est dégradée ces deux dernières années, marquées par la pandémie de Covid-19 et le contexte économique difficile avec la guerre en Ukraine et l'inflation, selon une étude publiée lundi par l'Apec. Dans le même temps, 62% des cadres jugent que la mise en place du télétravail a eu un impact positif sur leur santé psychologique, indique l'Association pour l'emploi des cadres.

Au travail, plus de la moitié des cadres rapportent avoir un sentiment de surcharge (55%), d'épuisement professionnel (54%) ou de stress intense (54%), et 19% d'entre eux ont déjà dû prendre un congé ou un arrêt de maladie en raison d'un sentiment d'épuisement professionnel, note l'Apec.

Les managers particulièrement touchés

Ces difficultés sont ressenties plus fréquemment par les managers: 65% ont la sensation d'une charge de travail insurmontable (versus 47% pour les cadres non managers) et 62% ont un sentiment d'épuisement professionnel (versus 48% pour les cadres non managers). Enfin, le niveau de stress est perçu comme étant intense pour 64% des managers (versus 48% pour les cadres non managers).

 

>> LIRE AUSSIÉpuisement, surmenage, irritabilité... Comment éviter le burn-out ?

Même s'ils estiment leurs managers vigilants sur le sujet (57%), les cadres se tourneraient en priorité vers leurs collègues (60%) pour partager leurs difficultés psychologiques (stress, isolement, déprime, épuisement), note encore l'Apec. L'enquête a été réalis...


Lire la suite sur Europe1